News

Sept. 2018  – Rencontre

Forum des Associations, Mareil-Marly

Samedi 8 Septembre 9h30-15h
5 rue des Violettes – 78750 Mareil-Marly


Mar-Juil. 2018 – Exposition Kupka

Grand Palais, Paris

Magnifique exposition Kupka au Grand Palais – Paris.

Des dizaines d’œuvres de Kupka annoncent non seulement la représentation de la musique en peinture, mais aussi en architecture, avec ses rythmes et ses couleurs. Des créations et reflections importantes pour ce que nous essayons de réaliser dans notre association.

Cette rétrospective nous présente un bel ensemble de toutes ses périodes et de ses recherches. Celles liées à la musique et à l’architecture nous révèlent combien les arts de l’espace et du temps sont liés. Il faut parcourir ses écrits sur sa perception formelle et colorée de la musique, intitulés « La création dans les arts plastiques » pour comprendre ses intuitions aujourd’hui confirmées.

Le tableau intitulé Les Touches de piano – Le lac (1909) est précurseur dans l’œuvre de Kupka. Il marque aussi l’évolution de la peinture abstraite et l’avènement de l’abstraction géométrique. Kupka conforte dansla représentation de la musique et son rôle dans la naissance de l’abstraction en peinture.

Les touches de piano – Le lac, F.Kupka, 1909

La musique se propage dans le paysage par des ondes colorées. Dans l’œuvre de Kupka, les reflets se combinent avec les ondes de l’eau et la verticalité, si chère à Kupka, domine le rythme coloré du tableau. La représentation des espaces colorées de la musique conduit vers l’abstraction afin de saisir la temporalité. Le temps fait partie intégrante de la musique, sa représentation sur la toile est liée à l’espace crée par la construction de formes agencées. Il est aussi lié au temps du regard sur la toile, le temps passé par celui qui regarde pour assimiler la composition, s’imprégner de la dynamique et percevoir les vibrations colorées.

Plus loin, les tableaux de Kupka sur l’espace et l’architecture sont saisissants. Lorsque vous comprenez, ressentez la couleur des sons et la spatialité de la musique, ses œuvres sont d’une grande clarté.

F.Kupka

« Plus il y a de rythme dans une œuvre plastique, plus elle s’assimile à la musique dont les sons combinés ne sont pas autre chose que les indices et colorations variés de durées impressionnelles distribuées dans le temps. »

« Au point de vue graphique, un plan peut être délimité même par la touche d’un gros pinceau. Il n’est pas sans intérêt d’examiner un ensemble de plans obtenus de cette manière. Chacun est enregistré par la rétine comme une unité pour soi dans l’espace, semblable à ce qu’est dans le temps le son des timbales que chaque nouveau coup de baguette remet en vibration ou, si l’on veut, aux gouttes de pluie qui tombent sur la tôle d’un rebord de fenêtre. C’est un effet d’à-coups, un martellement saccadé […]. Comme une mosaïque dont chaque ton est posé de propos délibéré et dont chaque pièce […] représente une unité, une note isolée dans l’ensemble orchestré. »


Nov. 2017 – Conférence

« Concevoir et Construire une salle polyvalente »
par Sonial Ocello-Monvoisin

ENSA Paris-Val de Seine
10 novembre 2017

3-15 Quai Panhard et Levassor
75017 Paris

Info+ :

 




Web
Analytics