Qui sommes nous ?

Sonia Ocello Monvoisin

Sonia Ocello Monvoisin est architecte et pianiste. Elle est né en Italie, et vient vivre à Paris en 1997. Depuis 1987, elle s’intéresse particulièrement aux liens entre l’Architecture et la Musique, en cultivant en parallèle sa passion pour l’une et pour l’autre. Après une carrière construite entre la MOE en cabinet d’architecture et bureaux d’études techniques à Paris, elle s’oriente vers l’Assistance à MOA publique pour des projets complexes sur des domaines d’expertise tels que la Santé et l’Enseignement supérieur et la recherche.
Depuis 2017, elle est Directeur Départements Institutionnels et Santé chez EDEIS. Auparavant, Sonia était Directeur de projet/Ingénieur en chef le Groupe SETEC depuis 2010.

Elle écrit ouvrages et publications techniques inhérentes à l’Architecture et l’Ingénierie également en italien. Elle vient de publier aux Editions Le Moniteur (sept. 2016), un ouvrage sur la construction des auditoriums.

L’architecture et la musique est une de ses spécialités depuis les années 90. Architecte DPLG, elle obtient un doctorat de recherche sur la Complexité de l’architecture contemporaine et procédés de construction et un certificat d’Etudes Approfondies d’Architecture (CEAA) en Acoustique Architecturale et Urbaine. Côté Musique, elle poursuit en parallèle un Master en Musique contemporaine, des études de sémio-graphie musicale, et obtient son diplôme de Piano au Conservatoire National Supérieur de Musique Fausto Torrefranca – Italie .

Gabrielle Thierry

Gabrielle Thierry, Ingénieur de formation, se consacre à la peinture depuis 15 ans. Au cours de ses réalisations paysagères, elle ressent la musique inhérente aux paysages et sa traduction picturale s´est peu à peu imposée. Elle recompose le paysage dans un espace musical, avec un vocabulaire pictural qu’elle a développé après des années de recherche sur la représentation picturale de la musique, les interactions entre couleurs/formes et notes/composition musicale. Cette démarche est fondée sur une grammaire personnelle mêlant émotion et interprétation formelle. Elle
retranscrit sur la toile Bach, Schubert, Ravel, Liszt, etc.. mais aussi créée les partitions colorées les Nymphéas de Claude Monet, ou tel parc sur le Quatuor de Bruckner.

Elle publie « Peindre la Musique » un catalogue de ses textes et ouvres musicales réalisées entre 2006 et 2016;

Gabrielle Thierry organise des expositions où la musique est toujours présente, et immerge ainsi le public dans son espace formel et coloré (« La musicalité des Nymphéas« , Iris & B.Gerald Cantor Art Gallery, Worcester (Mass.) en 2017 –  Les Pianos Hanlet en 2016).

Gabrielle Thierry travaille aussi sur des projets particuliers « à la carte », comme celle du Collège de Holy Cross aux Etats-Unis qui lui commande une peinture sur une musique originale.  Cette œuvre intitulée « Last Reflection of Ophelia » fut réalisée, jouée, interprétée, filmée. (Vidéo et Présentation ici)

Elle participe à de nombreux colloques sur l’interaction des arts et propose un enseignement de la synesthésie mêlé d’expériences permettant à chacun de se confronter à la fusion de ses propres sens. (Sorbonnes 2009, Palazetto Bru zane 2011, Université de Metz 2012 – Bourgogne 2014 – Valenciennes 2014).

Elle réalise rapidement que la dimension sensorielle et esthétique de ces interactions est méconnue et mérite d’être redécouverte. Elle multiplie les rencontres et publications.

Tout sur GabrielleThierry.com




Web
Analytics